Sélectionner une page

Les bienfaits du sport sur notre corps et notre moral sont reconnus. Depuis quelques années, la clinique des Orchidées d’Andilly, située dans le Val d’Oise (95), propose des séances de boxe comme moyen thérapeutique pour combattre la dépression.

La boxe thérapie
La boxe thérapie

La boxe thérapie : exprimer ses émotions

Éducateur sportif et champion de France de boxe professionnelle, Kamel Abdesselam met la boxe à l’honneur sous toutes ses formes depuis 2009 au sein de l’entreprise ViPunch. De la boxe d’entreprise aux projets thérapeutiques en passant par le coaching personnel, Kamel Abdesselam transmet toutes les vertus et bienfaits de son sport de prédilection.

Les ateliers de boxe thérapie animés par Kamel Abdesselam depuis plus de trois ans sont différents d’une séance de boxe traditionnelle. Ici, la séance est individuelle et dure une demi-heure. Elle a pour but d’aider les patients dépressifs, notamment dans la clinique des Orchidées d’Andilly.

Ce n’est plus à démontrer : le sport défoule et libère de la dopamine. Dans la pratique de la boxe, donner des coups ou frapper dans un sac permet d’exprimer par le corps ses émotions : colère, frustration, mal-être. Grâce à la boxe, les participants prennent confiance en eux et chassent leurs idées noires.

La boxe thérapie : un outil de médiation

La boxe, ce n’est pas frapper dans tous les sens sans réel autre but que celui de se défouler. Dans la pratique de la boxe, on communique avec le corps. De plus, l’esprit est lui aussi sollicité lors de ces séances de boxe thérapie. L’un des symptômes récurrents chez les personnes souffrant de dépression est la déconcentration. Lorsque le patient doit frapper avec précision sur telle ou telle partie du sac de frappe ou varier les coups (crochets, uppercuts, etc.), il associe son corps et son esprit et décharge toutes ses émotions négatives dans les coups.

D’abord sceptiques, certains patients ont rapidement été conquis par cette méthode. C’est ce que révèle un patient quinquagénaire au journal Le Parisien : “ça fait le lien avec la démarche qu’on a avec les thérapeutes au niveau de l’esprit. Là, on travaille avec le corps. La boxe est un excellent outil thérapeutique. Et contrairement à ce que l’on peut croire, ce n’est pas uniquement pour se défouler. Ça, c’est la partie visible de l’iceberg.”Cet outil, complémentaire à la prise en charge classique, a fait ses preuves. Les études ont montré que la pratique de la boxe thérapie s’accompagnait d’une diminution de prise des anxiolytiques des patients.

La pratique du sport est essentielle pour rester en forme, se vider la tête et libérer sa bonne humeur !

Sources : Linkedinnouvelobs leparisiendemotivateur

Laurence

Pin It on Pinterest