Sélectionner une page

Dans un précédent article GreenKayak, pour une écologie ludique, je vous parlais de la pollution plastique qui ravage notre planète. Encore mieux que de chercher des solutions pour récupérer et recycler ses déchets, il serait plus judicieux d’en produire moins non ? « Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas » voit-on écrit partout

Alors je vais vous proposer un mode de consommation un peu plus écoresponsable grâce aux cosmétiques solides. Cette alternative m’a intéressée plus particulièrement lors d’une expérience personnelle :  une personne de ma famille s’est lancée dans la fabrication de savons maison, par plaisir car elle aime utiliser ses mains pour faire des créations. Elle m’en offre un que je me hâte d’essayer. Et là, c’est le jour et la nuit avec les gels douches classiques. Habituellement ma peau tire après chaque douche et je suis obligée de me tartiner de crème après. Or je ne ressens plus ces désagréments avec ce nouveau savon. Ça me questionne et j’approfondis la question de ces cosmétiques artisanaux. S’ouvre alors à moi tout un monde éco-friendly que je ne soupçonnais pas, notamment sur Instagram !

Une petite définition, pour commencer ?

Les cosmétiques solides sont des produits ne contenant pas d’eau (certains produits d’hygiène classique contiennent jusqu’à 80% d’eau, ingrédient très rentable pour les fabricants). Cela évite les risques d’altération et donc l’ajout de conservateurs. Ils s’utilisent en mouillant la zone d’application avant de frotter le produit dessus.

Cela concerne maintenant une grande variété de types de cosmétiques : savon pour le corps, shampoing, après-shampoing, dentifrice, nettoyant visage, déodorant, etc.

Quels sont leurs avantages des cosmétiques solides?

Après de nombreuses lectures, questionnements et pratiques personnelles, j’ai pu identifier 5 grands atouts.

Une composition plus saine :

Comme dit précédemment les cosmétiques solides peuvent se passer des conservateurs chimiques. De plus, leur fabrication étant souvent le fruit d’un engagement écoresponsable, en alternative aux cosmétiques classiques, ils sont généralement produits de manière artisanale, donc avec moins d’ingrédientsbien souvent d’origine naturelle. Solvants, huiles minérales de synthèse, silicones, polymères, sels d’aluminium et certains tensio-actifs (pour faire mousser par exemple) sont au minimum irritants voire allergisants ou même constituants des perturbateurs endocriniens. Ils sont généralement absents de la composition des cosmétiques solides.

cosmétiques solides

Attention, ce n’est pas systématique, il faut bien étudier la composition INCI (vous trouverez les informations sur cette nomenclature rendue obligatoire en Europe sur INCI beauty, qui référence et analyse les différents ingrédients ).

La méthode de fabrication des cosmétiques solides est elle aussi plus saine, favorisant la saponification à froid qui conserve mieux les propriétés des ingrédients. Cette méthode permet également de préserver la glycérine issue des huiles végétales, pour une meilleure hydratation de la peau lors de l’utilisation.

Et en éliminant les 80% d’eau contenus dans les cosmétiques classiques, on est assuré de payer pour un bon produit.

Minimalisme écologique et tendance Zéro-déchets :

Plus besoin de multiplier les bouteilles de gel douche, shampoing et compagnie.  Les cosmétiques solides sont souvent peu emballés, ou avec des emballages recyclés et /ou recyclables (cartons, papiers kraft…). Fini les poubelles remplies par tous les emballages de la famille, qu’il faudra ensuite recycler (dans le meilleur des cas) ou détruire, à grand renforts de consommations folles des ressources énergétiques.

De plus, la fabrication des cosmétiques solides, souvent artisanale, prône une production raisonnée, limitant les invendus qu’il faut, là encore, détruire ou recycler.

La technique de saponification serait elle-même bien moins énergivore qu’une production tirée de la pétrochimie, surtout la saponification à froid qui laisse sécher les produits sans artifice (c’est sûr cela demande un peu plus de temps, mais c’est une question d’organisation et un pied de nez à la « Fast beauty»).

Et petit plus non négligeable, la production de ces produits s’inscrivant dans une démarche durable, leurs créateurs visent souvent une chaîne de production locale, des produits d’origine locale ou raisonnée. Et vu leur nombre croissant et le partenariat avec des plateformes d’achat locales, on peut maintenant facilement favoriser le circuit court pour se procurer ses cosmétiques.

cosmétiques solides

Économie :

Il est vrai que le prix d’achat est plus élevé pour ce type de cosmétiques . Cependant, du fait de leur composition, ils sont 2 à 4 fois plus durables. Par exemple, un dentifrice solide équivaut à au moins 2 tubes classiques (et je vous parle par expérience personnelle !). Et si on veut aller encore plus loin, ces cosmétiques sont assez simples dans leur composition pour être confectionnés à la maison. Cela constitue une économie substantielle si on est prêt à y consacrer un peu de temps.

Et on n’en perd pas une miette (contrairement aux fonds de bouteille difficilement récupérables) grâce aux gants à savons dans lesquels on place les chutes pour pouvoir s’en servir sans les perdre dans la bonde de la douche ou du lavabo !!

Praticité :

Aux vues de tous les témoignages que j’ai pu lire, la question du transport des produits d’hygiène revient souvent. Les adeptes de voyage apprécient particulièrement les formes solides pour leur faible encombrement et pour l’absence de contraintes de sécurité aux contrôles des aéroports par exemple. Ils limitent aussi les risques de fuite dans les bagages !

cosmétiques solides

Un petit bémol cependant, mais très facile à résoudre : il est important de prendre soin de ces produits, notamment au niveau de leur conservation entre deux utilisations. Il faut s’assurer de le poser sur un support à l’abri de l’eau, où ils pourront sécher jusqu’à la prochaine utilisation. Sinon, gare aux champignons.

Éthique :

Au-delà de l’aspect environnemental et de la limitation des risques pour la santé, les cosmétiques solides soutiennent aussi souvent les causes animales avec des certifications cruelty-free et vegan. Et les nouveaux entrepreneurs, empreints d’une vraie philosophie écoresponsable et solidaire mettent en place une action globale. Ils organisent des partenariats, choisissent des méthodes de production mais aussi de gestion autour de valeurs écologiques et collaboratives, valorisent des matières premières produites de manières équitables, etc.

Voilà encore une consomm’Action qui permet de passer un message positif aux entreprises et institutions pour une démarche éco citoyenne plus durable.

Je ne pourrai pas recenser tous les fabricants de cosmétiques solides éco-responsables, mais je vous invite, dans votre recherche, à favoriser les producteurs proches de chez vous pour aller jusqu’au bout d’une démarche durable. Les réseaux sociaux sont une bonne source d’information pour cela, ainsi que les regroupements de producteurs locaux comme Laruchequiditoui.

Pour plus d’informations : lire le Carnet des cosmétiques solides de Deco’smétique (pdf)

Delphine.D

Pin It on Pinterest