Sélectionner une page

Greenkayak pour une écologie ludique – Un sentiment de reconnaissance s’est emparé de moi à la découverte de cette initiative originale.

Née au Danemark, cette idée est l’œuvre de Tobias Weber-Anderson, fondateur de l’ONG GreenKayak. En 2017, il propose un nouveau service aux habitants et touristes de Copenhague : prêter des kayaks pour faire une balade sur les canaux de la ville, en échange de quoi, les kayakistes amateurs s’engagent à ramasser les déchets plastiques qu’ils croisent sur leur passage et à partager leur expérience sur les réseaux sociaux, avec l’hashtag #greenkayak ou #miløkajakken. 

En quelques années, le service s’est largement répandu dans plusieurs villes du pays et même dans plusieurs pays d’Europe du Nord : Allemagne, Irlande, Norvège, Suède.

Objectif : Plus de plastique dans les océans

L’objectif est de ramasser le maximum de déchets plastiques avant qu’ils ne se retrouvent dans l’océan, où il devient alors impossible de les repêcher. Et si ces déchets sont récupérés rapidement, cela évite également qu’ils se désagrègent, pour le plaisir de tous. L’eau est plus claire, les animaux marins et les oiseaux ont de meilleures conditions de vie, plus sures, les promeneurs peuvent admirer une nature plus propre : que de belles sensations !

Comment ?

La mise en œuvre est assez simple. Vous vous rendez à l’un des embarcadères de la ville. Vous recevez alors un kayak pouvant accueillir deux personnes. A deux, c’est toujours mieux n’est-ce-pas ?! En plus du matériel nautique classique, vous embarquez avec vous seau, pince et filet. C’est parti pour une balade de deux heures maximum. Comme l’explique Tobias, au premier abord, vous voyez une eau calme et plutôt propre. Mais à y regarder de plus près, vous découvrez ici un emballage de fast-food, là un reste de paquet de cigarette. Alors vous vous prenez au jeu, et glissez sur les canaux, muni de votre pince, prêt à dégainer.  Parfois, d’autres avant vous ont bien travaillé et la récolte est moindre. Tant mieux, c’est toujours ça de gagné. 

A votre retour, vous pouvez peser le fruit de votre récolte, qui s’ajoutera aux 32 tonnes déjà collectés depuis 2017. 

L’ambition de l’organisation est d’ouvrir les yeux de ceux qui se lancent dans l’aventure, et de sensibiliser les populations au ramassage de déchets, que ce soit sur l’eau, dans la nature ou en ville. En plus des particuliers, l’ONG propose des animations et événements auprès de groupes et de scolaires.

Une belle initiative qui a besoin de soutien, alors n’hésitez pas à aller sur leur site pour vous inscrire lors d’un voyage, devenir membre ou faire un don ! 

Greenkayak pour une écologie ludiqueEncore une belle idée pour mettre à l’œuvre notre responsabilité collective, au service de la planète.

Delphine D.

Sources : Vidéo de présentation GREENKAYAK – Reportage vidéo BRUT 

Pin It on Pinterest