Sélectionner une page

Petit Tour de France de l’entraide créative. Tout en réduisant au maximum les contacts et les déplacements pour respecter le confinement, les Français sont nombreux à se mobiliser pour prendre soin des plus fragiles ou rendre des services à ceux qui en ont besoin. Quel bonheur de constater qu’à chaque fois qu’une crise nous touche, de très nombreuses personnes font preuve d’une imagination débordante de positivité pour faire face.

Comme chez CECF notre association dans la région de Toulouse, de nombreux volontaires se sont mis à la couture pour pallier le manque de masques dont souffre en priorité le personnel soignant. Ceux qui sont en contact avec les patients atteints du coronavirus peuvent porter des protections désormais réalisées par des couturiers débutants ou professionnels telle que Pierrette la « coussinolgue » de Saint Raphaël dans le Sud Est.

Les professionnels en manque d’activité n’hésitent pas non plus à coopérer. Des taxis version voitures, motos ou même scooters prennent en charge gratuitement les personnels soignants pour les amener à leur travail en Ehpad, cliniques ou hôpitaux. Des propriétaires d’appartements, de campings ou encore d’hôtels ont mis à disposition gratuitement des hébergements pour les soignants ou les transporteurs.

Les équipes du journal quotidien « Sud Ouest » viennent de lancer une plateforme en ligne pour venir en aide aux producteurs et commerçants régionaux en difficulté de trésorerie.

La solidarité s’organise aussi bien entre voisins de palier ou d’immeuble, entre les habitants d’un quartier voire même d’une ville, comme par exemple Grenoble qui a développé une plateforme d’entraide citoyenne.Les anciens peuvent compter sur la bonne volonté, bien souvent des jeunes, pour réaliser leurs courses de première nécessité. Livrer gratuitement à domicile, lutter contre l’isolement en téléphonant aux personnes seules, aider aux devoirs, échanger des conseils via Internet sont autant d’initiatives citoyennes qui s’organisent dans toutes les régions de France.

Et les idées ne manquent pas et nous surprennent agréablement chaque jour. A Orléans le ténor Luca de Bernardi chante deux airs tous les soirs à sa fenêtre pour enchanter son voisinage. A Pornic en Bretagne un libraire livre lui-même de la lecture et des jeux au domicile des habitants en mal de distraction. A Suresnes en région parisienne un coach sportif propose plusieurs cours par semaine suivis depuis les balcons par les « confinés ».

Enfin pour celles et ceux qui travaillent et disposent de peu de temps mais souhaitent participer à cet élan de solidarité, il est possible de faire un don pour la recherche contre le Covid-19 auprès de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), de la Fondation pour la recherche médicale, des hôpitaux publics  ou encore de l’Institut Pasteur.

Olivia L.

Pin It on Pinterest